lundi 23 mai 2016

Panadol pour enfant : rappel de plusieurs lots

Des produits Panadol pour enfants ont été retirés de la vente à cause d'une possible contamination par des fibres invisibles qui pourraient causer des réactions allergiques.

Les médicaments concernés sont les sirops Panadol pour les enfants de 5 à 12 ans et aromatisés à la fraise et à l'orange conditionnés dans des bouteilles de 200 ml.
A priori aucune conséquence dramatique n'est à craindre hormis un faible risque de réactions allergiques ou un manque d'efficacité du médicament avec le temps.

Les lots concernés sont les suivants : 136418, 136444 et 136443 et ont tous une date d'expiration à février 2018.

A vos armoires à pharmacie pour vérifier si vous possédez un de ces lots afin de les jeter à la poubelle.



vendredi 6 mai 2016

Report de la hausse des impôts pour les backpackers

Mise à jour : 17 mai 2016

Une lueur d'espoir...

Le gouvernement australien vient d'annoncer le report à janvier 2017 de la mesure concernant la hausse des impôts touchant les backpackers.

Si nous ne connaissons pas encore l'avenir certain de cette mesure, les députés libéraux semblent penser que ce recul ressemble à un signe annonciateur d'un renoncement total.

Rendez-vous en janvier 2017 pour en savoir plus sur la suite à donner à l'imposition des voyageurs en PVT qui viennent en Australie.



Billet du 6 mai 2016

Mauvaise nouvelle pour les jeunes en PVT en Australie...

Après les espoirs de voir cette décision annulée, les dernières nouvelles sur les impôts australiens des backpackers confirment que le gouvernement maintient sa position initiale...

A l'annonce du budget 2016, la position du gouvernement reste ferme : au 1er juillet 2016, les backpackers seront soumis à une hausse des impôts significative.
Ils étaient jusque là exempts de toutes taxes jusqu'aux premiers 18 200AU$ gagnés puis soumis au taux de 19 % pour le reste des revenus perçus.

Après la mise en application de cette mesure, les backpackers qui travaillent en Australie, dont font partie les voyageurs en PVT devront s'acquitter d'un taux d'imposition qui passe à 32,5 % dès le 1er dollar touché.

Certaines organisations australiennes dans le secteur du tourisme et de l'agriculture ne s'avouent pas encore vaincues et continuent à faire pression auprès du Ministre du budget par la voie du Ministre du tourisme pour tenter de faire plier le gouvernement sur cette décision.

Les emplois du tourisme et de l'agriculture dépendent fortement des voyageurs en PVT en Australie. Cette hausse d'impôts est perçue comme un obstacle pour pouvoir recruter la main d'oeuvre nécessaire au dynamisme de ces activités car les voyageurs en PVT pourraient bien préférer d'autres pays à l'Australie pour passer leur année sabbatique.


> En savoir plus : PVT Australie et impôts



jeudi 17 mars 2016

Vers un renoncement de la hausse des impôts pour les PVT


Bonne nouvelle ! 


Le Ministre du Tourisme Richard Colbeck a annoncé avoir discuté avec le Premier Ministre d’une alternative à la hausse significative des impôts concernant les voyageurs en PVT / WHV !

Le budget qui avait été annoncé l’année dernière prévoyait de taxer les voyageurs en WHV à hauteur de 32,5% dès le 1er dollar touché alors qu’actuellement ils sont exonérés d’impôts jusqu’à 18 200$AU et doivent payer au-delà 19 centimes sur les prochains dollars gagnés.

Les lobbies exercés par les acteurs australiens de l’agriculture et du tourisme sont entrain de fournir des résultats. Cette annonce avait fait réagir ces secteurs qui dépendent principalement de la main d’œuvre issue de ces voyageurs.

Dans le cadre de ce nouveau process, le coût du visa WHV-Working Holiday Visa à 440$AU sera également revu.
Il faut cependant noter que le gouvernement souhaite d’abord trouver une solution budgétaire pour compenser l’abandon de cette mesure. Une fois que celle-ci sera annoncée, le gouvernement communiquera officiellement qu’il revient en arrière et que la hausse des impôts pour les voyageurs en WHV/PVT initialement annoncée sera alors annulée.


jeudi 28 janvier 2016

Un nouveau drapeau australien, oui ou non ?

De gauche à droite et de haut en bas : les drapeaux Eureka, Southern Horizon, 
Reconciliation, Sporting, Golden Wattle et Southern Cross.
Crédit Photo : Western Sydney University

Une enquête de la Western Sydney University, menée auprès de plus de 8000 personnes, souligne la volonté des Australiens d’adopter un nouveau drapeau national ! 

 Du 16 décembre 2015 au 25 janvier 2016, il était possible de choisir un nouveau drapeau pour l’Australie, parmi 6 designs jamais vus auparavant ! Pas officiellement, puisque c’est le chercheur Benjamin Jones, de l’université occidentale de Sydney, et non le gouvernement, qui a mené l’enquête…

Plus de 8000 personnes se sont manifestées pour répondre à cette étude en ligne.
Il en ressort la volonté de changer de drapeau et surtout, d’avoir recours à un sondage officiel du gouvernement.

Rappelons que les Australiens n’ont jamais participé à un processus démocratique pour élire le drapeau actuel, approuvé par le monarque en 1901 – l’acceptation du projet nécessitait par ailleurs un élément britannique, l’Union Jack – et officiellement reconnu en 1954.


6 drapeaux « crédibles » 

Au cours de cette enquête, plusieurs alternatives ont été proposées. Pour être exact, 6 drapeaux « crédibles » ! Voici leurs noms : « Reconciliation », « Sporting », « Southern Horizon », « Golden Wattle », « Southern Cross » et « Eureka Flags » ! Vous pouvez encore découvrir leurs couleurs, leurs éléments et surtout leur signification sur le site de l'enquête.


Les résultats de l’enquête 

Sur 8140 personnes, 64% estiment qu’un changement de drapeau est nécessaire !

Choix du design...

31% votent en faveur du « Southern Horizon ». 
On peut y observer la Croix du Sud et l’Etoile de la fédération – mise en avant – sur un fond bleu au-dessus de deux vagues, l’une or, l’autre verte. Celles-ci, aux couleurs nationales, représentent à la fois les collines, les plaines et les plages d’Australie. La symbolique de l'Union Jack du Royaume Uni disparait  !

Le design « Reconciliation » suit de très près, avec 28% d’admirateurs.
Sur ce dernier figure l’étoile de la Fédération, qui comprend 250 points jaunes, représentant ainsi les 250 tribus aborigènes qui peuplèrent l’île-continent.

Ainsi, les Australiens sont partagés entre la volonté d’adopter un design neutre, qui comporte des références au drapeau d’aujourd’hui, ou d’intégrer des éléments qui rendent hommage à l’héritage aborigène du pays.


En ce moment en Nouvelle-Zélande… 

Cette enquête nous rappelle la démarche officielle menée récemment par la Nouvelle-Zélande. Lors d’un premier référendum, en novembre 2015, les habitants ont pu choisir un nouveau design, dans l’éventualité d’un changement. Ceux-ci se sont prononcés en faveur du « Silver Fern » (fougère d'argent). En mars 2016, un deuxième référendum décidera du sort de l’actuel drapeau des Néo-Zélandais, qui se verra ou non remplacer par cet autre.

En Australie, malgré un débat existant, rien n’est encore officiel… En 2010, lors d’une enquête de Roy Morgan Research, 69% des sondés – 652 Australiens – avaient exprimé leur souhait de conserver le drapeau actuel.


En savoir plus...



mercredi 23 décembre 2015

Les recettes de Noël en Australie

Noël en Australie

Dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées – l’hiver devient l’été – et les fêtes de fin d’année embrassent une toute autre atmosphère. En Europe, on associe la magie de Noël à un moment en famille, au coin de la cheminée, à un réveil sous la neige, à un dimanche après-midi au marché ou à une dégustation de vin chaud. Aux antipodes, les gens vont plutôt à la plage, partent camper pour le week-end et font des barbecues à longueur de semaine ! Certes, les villes revêtent leurs décorations de Noël, mais l’ambiance est différente. Les repas, les 24 et 25 décembre, le sont aussi… Malgré les nombreuses traditions importées du Royaume-Uni, on retrouve sur la table des viandes froides, des salades exotiques et des desserts rafraîchissants. Voici quelques exemples de recettes… qui vont vous mettre l’eau à la bouche.

Le jambon traditionnel de Noël

En Australie, en décembre, il fait chaud ! Aussi, après avoir offert une sangria bien fraîche à ses convives, on leur sert souvent des viandes froides, comme la dinde ou le poulet, sous un coulis de cranberry sauce. Pour une recette traditionnelle de Noël, on prépare un jambon glacé à l’orange et aux épices, ou à l’ananas et au miel, selon ses envies.

Les fruits de mer

Le long de ses 34 218 kilomètres de côtes, l’Australie se prête bien sûr à la dégustation de fruits de mer, surtout à Noël. Crevettes grillées, homard, langoustines, huîtres… vous aurez le choix ! Pour accompagner ces mets, vous pouvez réaliser une sauce pimentée à la mangue, comme dans cette recette.

Les salades exotiques

A Noël, aux côtés de la viande ou du poisson, les Australiens dressent des salades, aux tons colorés et aux notes exotiques. Pour cela, usez de votre imagination et osez les mélanges ! Avocat et mangue, piment et pêche, roquette et papaye verte, le salé se plaît avec le sucré. Si cela ne vous tente pas, vous pouvez aussi accompagner vos plats de légumes grillés.

La fameuse pavlova

L’Australie et la Nouvelle-Zélande revendiquent l’origine de ce délicieux dessert, qui a pris le nom d’une ballerine russe. La pavlova se déguste tout au long de l’année, mais est particulièrement appréciée à Noël. Ce gâteau se compose d’une meringue cuite à la base et d’une couche de crème fouettée. Le tout est décoré de fruits – fraises, raisins, kiwis, fruits de la passion – selon la récolte du moment. A la fois croustillant et moelleux, la pavlova est très rafraîchissante.

Les biscuits de Noël

A Noël, malgré la chaleur, on passe son temps dans la cuisine, à préparer des biscuits ! Ceux-ci, telles des décorations, prennent une multitude de formes différentes : cloches, étoiles, flocons, sapins, bottes du Père Noël… On les décline en shortbreads, en cookies ou en gingerbread. Les gingerbread, une tradition dans les pays anglo-saxons, sont des bonhommes en pain d’épices. Si vous les accrochez au sapin, sachez que les plus gourmands, petits et grands, ne résisteront pas longtemps à la tentation de les goûter ! Pour les préparer, armez-vous du bon matériel, d’une bonne dose de patience et d’un soupçon d’inventivité. Les plus créatifs édifient même des maisons de Noël, en assemblant biscuits, bonbons et glaçage. Miam.

A la plage ou au camping : le barbecue !

Pendant les vacances d’été – vous le verrez lors d’un road trip en Australie à cette période – on fait tout le temps des barbies ! Des barbies, en aussie, ce sont des barbecues… Aussi, il n’est pas rare que le 25 décembre, pour le repas de Noël, on se retrouve en famille ou entre amis, sur la plage ou dans un jardin. Les Australiens sont aussi des pros du camping et sont nombreux à se perdre en pleine nature le soir du réveillon – cela vaut aussi pour le Nouvel An. Sous une nuit étoilée, il faut alors adapter les recettes de Noël aux moyens de bord : un barbecue, des sandwichs de crevettes grillées, une fondue au chocolat avec des marshmallows… Le site Camp Australia Wide propose des idées de recette ici.

Pour plus d’inspiration...


Les sites de cuisine australiens : Taste ou All Recipes.
Notre dossier : Nourriture et spécialités culinaires australiennes

vendredi 16 octobre 2015

Australie : le koala menacé par la destruction de son habitat naturel

Ash le koala errant sur une zone de chantier au nord de la Gold Coast

L’organisme Wildcare Australia a récemment publié des photos troublantes sur sa page Facebook. Celles d'un jeune koala, Ash, victime de la destruction de son habitat naturel. Comme de nombreux animaux chaque jour en Australie.

L’Australie est un zoo à ciel ouvert. Lors d’un voyage au bout du monde, on rencontre des kangourous, des koalas, des émeus, des casoars ou encore de nombreux reptiles ! Selon Australian Wildlife Conservancy, la plupart de la faune de l’île-continent est endémique. C’est-à-dire qu’on ne la trouve nulle part ailleurs, notamment 83% de ses mammifères ou 93% de ses reptiles. Mais, selon l’organisme, un chiffre vient noircir ce tableau. L’Australie détient un autre record, celui du pire taux d’extinction de mammifères au monde ! Parmi les multiples causes de ce phénomène – chats et renards sauvages, animaux herbivores, incendies ravageurs – figure la destruction de l’habitat naturel par l’homme.

L’histoire d’Ash le koala

L’histoire d’Ash, un koala du Queensland, est un exemple parmi tant d’autres. Des photographies de ce petit mammifère – errant sur une zone de chantier au nord de la Gold Coast, sans signe de végétation, puis le regard perdu dans une cage de Wildcare Australia – ont récemment secoué les réseaux sociaux. Ce koala a été récupéré par Wildcare Australia lundi et directement amené au centre de soins du Currumbin Wildlife Sanctuary. Ash, depuis peu sorti de la poche de sa maman et indépendant, venait ici retrouver sa « maison ».

Les animaux australiens, menacés par le développement urbain

Le sud-est du Queensland est une région d’Australie qui se développe à une vitesse folle. La diminution de l’habitat naturel des animaux a de nombreuses conséquences. Les koalas et les kangourous s’enfuient, se retrouvant parfois sur la route, en danger face aux véhicules. Certaines espèces, comme les reptiles et les échidnés, meurent quant à eux sur le site. Chaque jour, des habitants, témoins de ce phénomène, appellent à l’aide des organismes de protection des animaux.

L’histoire d’Ash le koala, avec ces photos touchantes d’abord publiées sur la page Facebook de Wildcare Australia, remet à l’ordre du jour la question de la protection des espèces animales en Australie. Rappelons que l’état du Queensland, en juin dernier, avait déclaré le koala "espèce vulnérable". Ces animaux emblématiques d’Australie étaient plus de 10 millions à l’arrivée des colons. Aujourd’hui, on en compte entre 45 000 et 110 000, en partie à cause de la destruction de leur habitat.


Pour aller plus loin :

mardi 15 septembre 2015

Comprendre : le renversement d'un Premier Ministre en Australie

Crédits ABC News Australia

Ce qu'il vient d'arriver

Depuis hier soir, Malcolm Turnbull est le nouveau Premier Ministre d’Australie. L’ancien Ministre des communications a renversé Tony Abbott, à la tête du pays depuis près de deux ans.
A la veille d’élections nationales, Malcolm Turnbull avait en effet démissionné de son poste de Ministre des communications pour défier le Premier Ministre au pouvoir, dont la popularité avait largement baissé ces derniers mois. Ce vote de défiance s’est tenu au sein du Parti libéral le lundi 14 septembre, un peu après 21h. Le résultat est tombé 30 minutes plus tard, avec une victoire de Malcolm Turnbull contre Tony Abbott, 54 voix à 44.


Vote de défiance et renversement du Premier Ministre

Le vote de défiance au sein d'un parti peut avoir pour conséquence de renverser le Premier Ministre à la tête du pays. Cette pratique parait étonnante aux yeux d'Européens quand il s'agit d'un pays comme l'Australie.

Il est important de comprendre que lors d'une élection nationale, les Australiens sont appelés aux urnes pour voter avant tout pour un parti. Pas pour un candidat.
A l'issue du vote, le parti donné gagnant désigne alors celle ou celui qui prend la tête du parti et devient Premier Ministre à son tour.

En théorie les Australiens votent donc bien pour un parti et non pour une personne. Pour autant lors des élections ils savent tous à l'avance quel sera le candidat choisi pour incarner le nouveau Premier Ministre ; cette personne fait d'ailleurs pleinement campagne pour son parti et ne se cache pas de ses ambitions.

Dans ces circonstances on comprend pourquoi le parti au pouvoir,  s'il n'est pas pleinement satisfait de la politique menée par son Premier Ministre, peut faire appel à un vote de défiance. Si le résultat du scrutin n'est pas favorable au Premier Ministre en place, le parti décide de le démettre de ses fonctions et nomme une nouvelle personne à la tête du pays.

Les sondages pèsent souvent beaucoup dans la décision du parti d'organiser un vote de défiance.

Depuis 2010 l'Australie assiste au 3ème renversement de son Premier Ministre par ce biais.

Qui est Malcolm Turnbull ?

A 60 ans, Malcolm Turnbull devient donc le leader du Parti libéral et le 29ème Premier Ministre de l’Australie. Ancien banquier et avocat, avant de se lancer dans la politique, il s’est démarqué pour ses qualités de communication sous les gouvernements Howard et Abbott.

Il est connu, mais aussi controversé au sein de son parti, pour sa politique en matière de changement climatique et sa position en faveur du mariage homosexuel.

Hier, Julie Bishop a aussi remporté un vote contre Kevin Andrews, 70 voix à 30, pour décrocher la fonction de présidente adjointe du parti.