Passage du cyclone Yasi

Cette nuit le cyclone Yasi a frappé les côtes du Nord Est du Queensland, avec une force de niveau 5, la plus élevée sur une échelle de 1 à 5. Les vents ont soufflé à 285km/h.
Pour le moment on ne dénombre aucune victime mais il est encore trop tôt pour établir un bilan exact de la situation.

Les villes où l’on dénombre le plus de ravages sont Tully, Silkwood, Mission Beach, Innisfail et Cardwell, avec des habitations et des bâtiments sérieusement endommagés. Des maisons ont perdu leurs toits, des arbres ont été couchés sinon déracinés…
A Tully, 90% des constructions ont été sévèrement touchées et une partie de la ville a été inondée.


Les plus grandes agglomérations comme Cairns ont été modérément affectées sans dommages majeurs causés aux infrastructures. Cependant les villes de Cairns et de Townsville doivent se préparer au passage d’une seconde tempête et ne seront pas à l’abri de tout risque tant que cette dernière n’est pas encore passée.
Les habitants du Queensland ont déclaré que la région sinistrée ressemble à une zone de guerre, comme si des bombes avaient tout détruit.

D’autres témoignages en provenance de la station balnéaire Mission Beach, font état de dommages très importants touchant les habitations et la présence de larges traces vides de végétation soufflée par le cyclone. Sur le front de mer, les routes et les maisons ont été inondées.

Le cyclone Yasi traverse maintenant les terres du Queensland et sa force a été rabaissée au niveau 2. Il n’en reste pas moins dangereux. De plus la région se situant entre Port Douglas et Ayr reste menacée par des vagues géantes qui s’abattent sur les côtes. On a notamment enregistré une vague de 9 mètres de haut.

Le gouvernement du Queensland et sa première ministre Anna Bligh, avaient largement anticipé cet évènement en demandant aux populations d’évacuer leurs habitations quelques jours avant, ce que bon nombre de personnes ont fait, en partant trouver refuge chez des amis ou de la famille vivant dans d’autres régions d’Australie.

Pour ceux qui n’avaient pas d’autres choix que de rester, le gouvernement du Queensland avait mis en place des centres d’évacuation où la population est venue se regrouper et se protéger. Ceux étant restés chez eux avaient reçu pour consigne de se barricader et d’enlever tout objet potentiellement menaçant autour de leurs maisons.

De lourds impacts sont à prévoir dans la région, notamment économiques. Le Queensland est une région agricole importante dans le pays, et les plantations de fruits et de légumes ont été gravement touchées. De plus des conséquences sur la fréquentation touristique s’étaient déjà faites lourdement sentir après les très fortes inondations dans la région de Brisbane de mi-janvier et devraient malheureusement continuer à s’accentuer après ce triste drame.
Plus d’infos sur ABC News

Commentaires