Deux films australiens au Festival de Cannes

Cette année deux films australiens seront projetés en avant première à la 64e édition du Festival de Cannes du 11 au 22 mai.

Le premier long métrage de l’écrivain Julia Leigh, Sleeping Beauty, sera en compétition pour la Palme d’Or et Toomelah réalisé par Ivan Sen a été sélectionné dans le cadre d’Un Certain Regard.

Sleeping Beauty, véritable conte de fées pour adulte, met en vedette Emily Browning jouant le rôle d’une étudiante qui, poussée par le manque d’argent, est contrainte à se transformer en prostituée des temps modernes.

Le film attire déjà la critique. Nombreux se questionnent sur les raisons du financement par le gouvernement d’un scenario si « peu moral ».

Le pays n’avait pas vu de films australiens en compétition à Cannes depuis Moulin Rouge en 2001.

Sleeping Beauty sera en compétition pour la Palme d’Or contre les films de Terrence Malick, Pedro Almodovar, Nanni Moretti et Lars von Trier pour ne citer qu’eux.

Dans la catégorie "Un Certain Regard", le film à petit budget d’Ivan Sen met en scène Kiren, un garçon de 10 ans vivant dans une communauté indigène retirée qui rêve de devenir un gangster.

Le réalisateur s’est fortement inspiré de ses origines aborigènes pour écrire le scénario. Il a d’ailleurs fait apparaitre dans son film près de la moitié des membres de sa communauté.

Ces dernières années les films australiens se sont distingués à diverses reprises dans la catégorie "Un Certain Regard". En 2006, Rolf de Heer de Ten Canoes a remporté le prix spécial du jury et Warwick Thornton s’est vu remettre la Caméra d'Or pour son film Samson and Delilah en 2009.

Le jury de cette 64e édition sera présidé par Robert De Niro et composé entre autres de
Jude Law, Uma Thurman et Johnnie To.

Article écrit par Laura Henvel

Commentaires

Enregistrer un commentaire