L’innocuité des crèmes solaires remise en question…


L’Australie, pays où l’on se badigeonne de crème solaire les trois quarts de l’année, s’interroge aujourd’hui sur l’éventualité de leurs effets néfastes sur la santé.

L’association Friends of Earth Australia a récemment lancé le débat sur la composition de certaines crèmes très populaires qui contiennent des nanoparticules et du dioxyde de titane y compris dans les crèmes solaires pour les bébés et les enfants.

La taille des nanoparticules est plus de cent fois inférieure à celle de nos cellules et sont accusées de pouvoir pénétrer dedans. Des études ont montré que le dioxyde de titane a le pouvoir de détruire des matières organiques. De plus cette matière est montrée du doigt par des scientifiques comme étant un agent qui cause l’effritement prématuré du revêtement des toits en acier et également des carrosseries de voitures…

On retrouve parfois la forme nano du dioxyde de titane dans les crèmes solaires, ce qui accroîtrait d’autant plus les risques sur la santé. Compte tenu de ces informations issues des travaux menés par plusieurs chercheurs scientifiques, il semble tout à fait légitime de s’interroger sur l’utilisation de ces composants directement mis en contact avec la peau.

De leur côté, les industriels se veulent moins alarmistes sur la situation et affirment que les études ont montré que ces ingrédients ne traversent pas la peau humaine ni ne pénètrent à l’intérieur de nos cellules. Par conséquent, ils considèrent qu’il n’existe pas de risque réel sur la santé.
Pour le consommateur il est difficile de s’y retrouver et de comprendre si leur santé et celle de leurs enfants sont mises en danger en continuant à utiliser des crèmes solaires contenant des nanoparticules et du dioxyde de titane. De nouvelles recherches plus poussées et plus précises sont attendues pour lever le voile sur ces doutes.

En attendant, la prévention est de mise :
  • Evitez les temps longs d’exposition au soleil, 
  • Portez un chapeau, 
  • Préférez des vêtements qui couvrent les épaules. 
  • Quant aux crèmes solaires, privilégiez celles qui affichent clairement une composition ne contenant pas de nanoparticules ni de dioxyde de titane. Vous pouvez vous tournez vers des marques plus naturelles comme WotNot (dans les magasins bio) et Invisible Zinc (en pharmacie, parapharmacie et certains supermarchés).


==> Voir aussi : Le soleil en Australie

Commentaires

  1. Le soleil australien est traitre !
    Pendant l'exposition il ne crée pas de sensation de brulure mais le lendemain par contre c'est une autre histoire ^^

    My blog: Mon voyage en Australie.
    http://www.anais-oz-voyager.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire