Job saisonnier en Australie : attention à l’exploitation !

Une enquête du programme Four Corners a récemment levé le voile sur les conditions de travail des jeunes en PVT travaillant dans certaines usines et certaines fermes en Australie. Le titre, « Slaving Away », veut tout dire. Ces établissements, qui fournissent la plupart des supermarchés connus du pays – Woolworths, Coles ou Aldi – mais aussi des chaînes de fast-food – KFC, Red Rooster ou Subway – font travailler des migrants dans des conditions inhumaines. Ces jeunes personnes viennent légalement en Australie avec un visa vacances-travail, ou visa 417, et sont parfois confrontées à de l’exploitation et de l’humiliation au travail, un salaire de misère ou même du harcèlement au quotidien. Les témoignages de jeunes ressortissants d’Asie ou d’Europe décrivent des conditions de travail barbares, où il leur est parfois interdit d’aller aux toilettes ou de boire de l’eau pendant des heures. Plus que les usines et les fermes, ainsi que les réseaux mafieux impliqués, le reportage dénonce aussi les supermarchés qui n’hésitent pas à laisser tomber des fournisseurs plus justes, mais sans doute plus chers… 

Arriver dans un pays, découvrir une nouvelle culture, ce n’est pas toujours facile ! C’est dans ces moments-là, où l’on est plus vulnérable, que certaines personnes peuvent en profiter pour abuser de nous. Si vous venez en Australie avec un visa vacances-travail en poche, il convient parfois de bien se renseigner avant de commencer un job – entre autres sur le salaire minimum en Australie – et de ne pas se laisser faire au travail. En quelques mots, il ne faut pas tolérer ce genre de pratiques ! Que cela ne vous empêche pas de découvrir ce pays magnifique, où l’on revient la plupart du temps avec de jolis souvenirs plein la tête et de bonnes expériences personnelles et professionnelles. 

Suite à cette investigation, le gouvernement australien a annoncé sa décision d’étudier les fiches de paie de dizaines de milliers de « Working Holiday Makers » pour contrôler que le minimum salarial est bien versé. Une autre mesure annoncée est la nécessité de fournir désormais ses fiches de paie pour une demande de renouvellement du WHV. 



Si ce reportage vous intéresse, vous pouvez le visionner en suivant ce lien : http://www.abc.net.au/4corners/stories/2015/05/04/4227055.htm


Commentaires