vendredi 6 mai 2016

Report de la hausse des impôts pour les backpackers

Mise à jour : 17 mai 2016

Une lueur d'espoir...

Le gouvernement australien vient d'annoncer le report à janvier 2017 de la mesure concernant la hausse des impôts touchant les backpackers.

Si nous ne connaissons pas encore l'avenir certain de cette mesure, les députés libéraux semblent penser que ce recul ressemble à un signe annonciateur d'un renoncement total.

Rendez-vous en janvier 2017 pour en savoir plus sur la suite à donner à l'imposition des voyageurs en PVT qui viennent en Australie.



Billet du 6 mai 2016

Mauvaise nouvelle pour les jeunes en PVT en Australie...

Après les espoirs de voir cette décision annulée, les dernières nouvelles sur les impôts australiens des backpackers confirment que le gouvernement maintient sa position initiale...

A l'annonce du budget 2016, la position du gouvernement reste ferme : au 1er juillet 2016, les backpackers seront soumis à une hausse des impôts significative.
Ils étaient jusque là exempts de toutes taxes jusqu'aux premiers 18 200AU$ gagnés puis soumis au taux de 19 % pour le reste des revenus perçus.

Après la mise en application de cette mesure, les backpackers qui travaillent en Australie, dont font partie les voyageurs en PVT devront s'acquitter d'un taux d'imposition qui passe à 32,5 % dès le 1er dollar touché.

Certaines organisations australiennes dans le secteur du tourisme et de l'agriculture ne s'avouent pas encore vaincues et continuent à faire pression auprès du Ministre du budget par la voie du Ministre du tourisme pour tenter de faire plier le gouvernement sur cette décision.

Les emplois du tourisme et de l'agriculture dépendent fortement des voyageurs en PVT en Australie. Cette hausse d'impôts est perçue comme un obstacle pour pouvoir recruter la main d'oeuvre nécessaire au dynamisme de ces activités car les voyageurs en PVT pourraient bien préférer d'autres pays à l'Australie pour passer leur année sabbatique.


> En savoir plus : PVT Australie et impôts



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire