L’ascension du rocher sacré Uluru bientôt interdite !

Peut-être n’avez-vous jamais escaladé Uluru, par peur du vide ou plutôt, pour ne pas déranger les esprits et respecter les traditions des peuples aborigènes vivant autour de ce rocher sacré d’Australie. À partir d’octobre 2019, l’interdiction de gravir ce monolithe du Red Centre ne sera pas seulement morale, mais inscrite dans la loi australienne ! 

Le conseil du parc national d’Uluru-Kata Tjuta a voté à l’unanimité l’interdiction de gravir ce rocher. « Le conseil, composé de huit membres aborigènes et de trois représentants des parcs nationaux, a pris sa décision après avoir consulté l’ensemble de la communauté anangu, qui était très majoritairement en faveur », rapporte la chaîne australienne ABC.

L’ascension de l’emblème d’Australie était souvent impossible à cause du climat, a abîmé le rocher – une trace blanche est désormais visible, due au chemin emprunté par les touristes – est dangereuse pour ceux qui s’y aventurent et est considérée comme une profanation. Autant de raisons d’interdire cette marche, qui ne faisait pas toujours l’unanimité auprès des visiteurs, préférant respecter le peuple anangu !

À partir du 26 octobre 2019, date qui marquera le 34e anniversaire du retour du mont sacré aux mains des aborigènes, il sera donc impossible de poser un pied sur le monolithe, sous peine d’une amende de 60 000 dollars australiens et de deux ans de prison !

Que les plus curieux se rassurent, de nombreuses promenades autour du rocher sont tout aussi intéressantes et splendides pour découvrir Uluru ! À moins de s’éloigner un peu, au lever et au coucher du soleil, pour voir le rocher s’embraser d’une couleur rose ou rougeâtre, noire lors des rares averses qui arrosent le désert...

Commentaires